Ludo Van Der Kraats

\
J’ai la gorge serrée et les mots me manquent pour exprimer la douleur que je ressents dans mon coeur ce soir. « Magic Ludo » est parti, loin, très loin, trop loin sûrement. Je n’oublierai jamais les quelques moments qu’on a passés ensemble. J’étais « ton photographe attitré » comme tu le disais tout le temps. Promis, quand on se reverra, là-haut, je prendrai mon appareil et on mettra ton book à jour. Une pensée à tes enfants, à ta famille et à tes amis. Bon vent l’ami, mais sache que tu nous manqueras tous ! *****
Pierrot.

11 réflexions sur « Ludo Van Der Kraats »

  1. Tu nous manqueras à tous, compagnon de route, de plaisirs, de réflexion..merci pour ce feu qui brulait en toi, cette énergie positive et ses gentilles paroles que tu destinais à nous tous.
    Tu nous attends au coin du rond point !!?
    On arrive mais pas si vite…ok ?
    Peace and Love for ever..
    Hélène

  2. Mon Loudo,

    Je t\'écris encore une fois pour te dire que tu me manques. Budapest, c\'était déjà loin mais là …
    Je sais qu\'il va falloir que j\'apprenne une autre façon de rigoler avec toi. D\'habitude, tu me remontes le moral quand j\'ai des coups de flippe ou des coups de blues.
    Alors, on fait comment ?
    Je sais que Shana, Merlin et Mumu vont aussi chercher des signes de toi dans la forêt, dans les villes, sur les plus jolies plages et dans le coeur des amis. Alors on va attendre. Je suis sûre que tu vas trouver un truc. C\'est toi le Magicien. Je ferme les yeux et j\'y crois.
    Peut-être sur \"ma\" ordi ou dans \"mon\" tv ? Dans le regard de \"le\" chat ou dans \"le\" forme du nuage. Peut-être qu\'on va tous se mettre à parler comme toi.
    Le plus important, c\'est qu\'on arrive à rire toujours et à ne pas s\'inquiéter, à ne pas pleurer.
    Tu sais, le projet de film dont on a tant parlé ensemble, je vais le commencer sans toi mais j\'ai plein d\'images de nous à mettre dedans. Un bon doc \"avec des vrais morceaux de Ludo\" !
    Bon, je te laisse, il faut que je récupère des images pour demain. On se retrouve tous à la Morue Noire.
    Fais-moi signe, je t\'attend.

    Zoubizzlove, as usual.

    \"ton\" petite boss

    Sophie

  3. Depuis Barcelona, simplement une enorme pensée dirigée à Shana, à Merlin…et à votre papa Ludo où qu\'il soit.Courage.
    Ricky, Stek, Philippe et toute l équipe du Síncopa

  4. Difficile d\'accepter ton départ, impossible d\'oublier notre arrivée sur Bordeaux et l\'accueil que tu as fait à toute la famille et à ces projets que nous avons partagés ensembles autour du chapîteau.
    Une énorme pensée pour Merlin Shana et murielle.
    Lotte Fred Lisa et Mathis

  5. je me souviens de la première rencontre. Au Coucou. On avait tellement ri, refait le monde aussi. Tu m\'avais présenté Shana.Et puis … merde c\'est vraiment tôt pour dire coucou.
    Mais toujours tu resteras \"magic\". Je ne peux pas me joindre aux amis de la Morue Noire mais ue Shana et Merlin sachent que je pense très fort à eux.

  6. merci pour la joie Ludo, l\'accent, les disques, pour la nuit, donc pour la lumière, une pensée pour les tiens, ciao, bello…

  7. AAAhhhhh Friend, you\'re ascending the lovely heavens….so while you\'re out and about, reaching high for the skies, again, we will be remembering your laughter, your radiant smile, always a lil\' sly, your passionate views, crazy n\' sparking energy, we will remember your sleepless nights with us, dancing to the moons, awaiting another magical day, (your magic!) watching dawn\'s colors rip through the sexy alleys of our Budapest; shouting, singing, laughing n\' forgetting, remembering… Ludo, dear friend, we will be expecting you back with us all, soon, for that is your magic! And, wow, what adventures will you be recounting to us then…wow!….

    Oui, je t\'embrace tres fort! En t\'embrace tous! See you when we see you……Peacelove!

    We send out all our love and peace to your beautiful children, family and friends…our hearts and thoughts go out to all of you…Lovepeace!

    graigrai, zsofia, phoenix & benjii & the durgas

  8. Mon cher Ludo

    Je ne te connaissais pas tant que ça, mais j\'aimais déjà ta bonne humeur lors de l\'émission que nous avions enregistrée avec Sophie, Hélène et les Oisillons, Cali (qui doit avoir des images de toi parce qu\'il filmait tout avec sa mini caméra dans les coulisses).

    Tu étais gentil avec tout le monde, c\'est triste de commencer un printemps comme ça.

    Je t\'embrasse fort.

    François Cha des Brutes épaisses

  9. J\'enregistrais pour France Culture, du son, des musiques et des paroles pour un voyage radiophonique sur les musique tsiganes et d\'autres d\'Europe centrale. C\'était en janvier, donc hier. A Budapest, chez moi. On travaillait d\'arrache-pied du matin à l\'aube à Budapest et dans les environs. A force de courir du quartier tsigane à l\'Académie de musique, du répétitions serbes à la maison des danses, j\'étais épuisée, mais bien. L\'avant-veille de notre départ, on finissait encore très tard nos prises de son. C\'était un samedi soir à Budapest moins sous la neige, plutôt dans une étonnante torpeur de janvier. On sortait de chez Nenad, notre copain restaurateur serbe de Budapest et nous avions envie de nous dégourdir les jambes et de remplir nos gosiers d\'autres que de parole et de mélodie. Détente budapestoise oblige, nous sommes allés à Ellàto, lieu de rencontre incontournable et torride des nuits de ma jolie capitale hongroise, et aussi \"cause aggravante\" pour Ludo dans son choix de s\'installer en Hongrie. C\'est au comptoir ludique de cet Ellàto festif que j\'ai vu Ludo la dernière fois, pourtant nous disons toujours l\'avant-dernière fois, \"la penultima vez\", comme les Espagnols: pour l\'espoir. Dans cet Ellàto festif et ludique, un Ludo ludique et festif. Nous avons trinqué et re-trinqué une énième \"avant-dernière fois\" et refait le monde \"plusieurs avant-dernière fois\". Puis, avec le flux de tout le public d\'Ellàto, nous nous rendîmes à Fészek, le palais mystérieux et si mittel-européen de toutes les festivités. Nous sommes descendus direct à la discothèque désuète du sous-sol dudit palais, où nous dansions jusqu\'au petit matin tous sur un mélange de disco-java-punk-pop-rock de provenance douteuse, mais à cette heure-là, quand notre centaine de potes sautent d\'un banc à l\'autre pour atterrir sur la piste de danse, les enchaînements de Donna Summer-Sex Pistols, Stevie Wonders-Bee Gees n\'ont qu\'un effet décuplé. On dansait et re-dansait pour l\'avant-dernière fois. C\'est le sourire d\'avant-dernière fois de ce lieu, de nos amis budapestois, et de notre Ludo d\'avant-dernière fois que je garde jusqu\'à le croiser dans ma mémoire. Une avant-dernière fois. Je ne crois pas l\'avoir perdu et je me réjouis de l\'avoir connu.

    De Cini, Kristina Rady, avec des mots magiques de Milo Cantat et d\'Alice Cantat

  10. Ludo, grand clown triste alors voila, tu pars comme ca et comme d\'habitude on me dit tout en retard, trois trains de retard, comme toujours, faut croire que Londres c\'est loin! J\'ai encore un de tes livres, alors je fais quoi hein!!! je le garde, je le garde pas, tu l\'aimais beaucoup ce livre, tu m\'avais dit eut tu y tenais drolement:( Tu sais avec moi il est en surete, j\'en prends bien soin depuis le debut et puis tu vois, j\'avais pas encore eu le temps de bien le lire, c\'est peut-etre maintenant le bon moment, ou peut-etre c\'etait avant, des mois avant, quand on discutait apres un verre de vin ou deux, et que tu devenais plus serieux, que tu n\'avais plus besoin de tant rire pour prouver a la terre entiere a quel point tu es un gars gentil, tendre, doux et pur, un type rare, voila, tu vois, j\'avais pas eu le temps de repondre a ton dernier email et t\'avais cru que je faisais la gueule, bon dieu, comme on se sent con quand ca se passe comme ca. J\'etais pas en colere, on peut pas etre en colere contre toi Ludo!!!
    Je te garde une place au chaud dans mon coeur, je garde le souvenir de ton odeur, de ta tiedeur, de ton accent qui me faisait l\'effet \"u
    Un poisson nomme Wanda\"!!!
    Je me joins a ta famille et a tes enfants dans ce temps de grande douleur. Votre papa etait, personne n\'a besoin de vous le dire, un homme vraiment, vraiment tres bien.
    Cecile

  11. Que dire… Tu nous manque énormément,tu était si, si magic.De l\'a ou tu est, en mème temps passe stp un bonjourd a Harley. On a faitez ton anniversaire, mais sen toi, c\'était bizarre, il nous manqués ton humour!!!

Les commentaires sont fermés.